Témoignage Tawfik Club privé Leonis Crypto Mastermind

 

Gabriel : Si tu veux bien, pour mettre un peu de contexte puisqu’on a échangé par mail, welcome, est-ce que tu veux bien te présenter, me dire un tout petit peu qui tu es, ce que tu fais dans la vie, ce à quoi tu t’intéresses en investissement, etc.

Tawfik : Donc je m’appelle Tawfik, donc ça fait à peu près dix ans que je bosse dans l’IT. J’ai commencé à bosser dans une boîte qui était une grosse plateforme de e-commerce, donc j’étais le chef de projets. Ensuite dans des agences de com, dans tout ce qui était développement d’applications mobiles pour des clients comme Warner, LMH, etc. Ensuite j’ai bossé au Luxembourg dans une boîte de Health Care qui était une plateforme qui s’interfaçait avec tout ce qui était objets connectés qui mettaient en lien patients et hôpitaux par exemple.

Gabriel : Est-ce que tu viens pour commencer me dire un petit peu quelle a été ton expérience avec le club privé ? Ce que tu en as pensé, si c’était bien/pas bien, ou les points positifs/les points négatifs, etc.

Tawfik : Elle n’a pas été très longue parce que c’est vrai que je m’étais enregistré quand je venais de commencer à bosser sur {inaudible}.

Gabriel : Ok.

Tawfik : Je ne m’y connaissais pas trop en crypto, parce que j’ai un ami qui est dev chez eux et qui a développé la plateforme de l’ICO en fait, j’ai bossé avec lui quand j’étais à Paris à l’époque. Et donc c’est comme ça que je suis arrivé chez eux. Et donc c’est vrai qu’après voilà, je voulais vraiment moi me former, m’auto-former, sur un peu toutes ces questions-là. Mais voilà, au fur et à mesure que je restais dans ça à bosser avec eux, j’avais de moins en moins besoin de, on va dire payer un abonnement pour avoir des sources d’infos.

Gabriel : Tu es devenu un super pro et donc tu n’avais plus besoin de ça.

Tawfik : Je ne dirais pas un super pro, pas du tout. Mais voilà, c’était plus ça et du coup ça me prenait plus de temps après de regarder sur internet et autres, alors qu’on en discutait directement quand on était au bureau ou des choses comme ça.

Gabriel : Ok. Tu dirais que, pardon vas-y.

Tawfik : Non, non, c’est vraiment par rapport à mon environnement professionnel quoi.

Gabriel : Ok. Tu dirais que dans un premier temps ça t’a quand même aidé à monter en compétences ou pas ?

Tawfik : Oui, en fait oui, par contre ça m’a permis de valider ce qu’on me disait, et d’appréhender des nouveaux projets aussi, et de comprendre comment fonctionnaient les tokens, les coins, etc.

Gabriel : Ok, trop cool.

Tawfik :  Enfin c’est vrai que j’étais dans une position où je devais vite apprendre par rapport à ce que je devais faire chez {inaudible}, et c’est vrai que ça m’a permis d’apprendre très rapidement en confrontant ce que j’apprenais avec les infos que tu partageais.

Gabriel : Ok, trop cool. Et c’est super marrant, du coup en fait, tu es venu plus pour apprendre finalement. Tu as investi ou pas ? Parce que le but du club c’est quand même de te faire investir à la base.

Tawfik : Ben au début, j’ai investi plus sur des conseils que m’avait donnés mon ami, donc dans certains trucs.

Gabriel : Ok.

Tawfik : Mais c’est vrai que je ne suis pas parti jusqu’à, on va dire suivre les fichiers Excel que tu avais partagés, etc.

Gabriel : Ok, bon, tu es libre, tu fais ce que tu veux mais…

Tawfik : Non mais par contre, c’est vrai que si on n’a pas le temps, parce que c’est ça en fait aussi, c’est que vraiment si on n’a pas le temps, si on bosse sur carrément autre chose, parce que moi bon, voilà, par hasard je suis arrivé à bosser dans ce domaine-là. Mais c’est vrai que si je serais resté à bosser dans ma boîte au Luxembourg qui fait du Health Care, voilà, c’est compliqué de rentrer le soir, de se prendre le temps de regarder, etc. Donc par contre ça c’est bien parce que c’est un bon programme à suivre sans se poser on va dire trop de questions.

Gabriel : Ouais, cool. Alors tu as commencé à répondre un peu à ma question d’après, merci déjà pour ces éléments, c’est hyper intéressant. La question que je voulais te poser après, pour continuer un peu dans le debriefing, c’est : si tu étais face à quelqu’un, bon là tu es face à moi {rire}, si tu étais face à quelqu’un qui hésitait à rejoindre le club privé, qu’est-ce que tu aurais envie de lui dire ? Donc déjà, si j’ai bien compris, tu pourrais lui dire : « Ben si tu n’as pas le temps, c’est une bonne… », voilà. Qu’est-ce que tu aurais d’autres à lui dire pour, enfin alors pour le convaincre ou pas, mais qu’est-ce que tu dirais à une personne qui hésiterait à rejoindre le club privé ?

Tawfik : Après je pense que tu simplifies beaucoup les choses, donc ça c’est super intéressant pour les gens qui ne sont pas du tout du domaine parce que je pense qu’il y a pas mal de monde qui sont hors tech.

Gabriel : Bien sûr.

Tawfik : Donc ça c’est sur des projets, même des vidéos que tu fais sur YouTube, elles permettent de de comprendre, d’avoir une première approche. Ensuite, si on veut aller dans la technicité, etc., bien sûr il faut regarder les choses dans le détail, mais je pense que ça c’est super important, tu arrives à vulgariser un projet qui peut être super compliqué.

Gabriel : J’essaye.

Tawfik : Ou l’utilisation d’un token, ou voilà. Parce que pour les gens qui ne sont pas de la tech, c’est ultra compliqué de comprendre la blockchain, les cryptos, etc., les tokens, les différents types de tokens. Donc ça, tu arrives à très bien le faire. Et donc ça, ça serait vraiment, parce que même si on va sur internet, on peut regarder des, soit il y a des mecs qui sont super pointus et qui font des vidéos mais c’est pas pour tout le monde. Et c’est vrai que toi tu arrives à être la première pierre pour rentrer dans ce monde-là. Même ce qui est le grand public, donc au final tu touches plus de monde.

Gabriel : Cool, oui, j’essaye. Merci en tout cas, c’est cool. Une des dernières questions sûrement sur le club privé : s’il y avait quelque chose à améliorer ?

Tawfik : Après ça ne serait pas trop de ton fait, en fait, mais c’est peut-être sur le Telegram ou autres, il n’y a pas, je ne dirais pas que ce n’est pas animé mais ce n’est pas très pertinent des fois.

Gabriel : Je suis assez d’accord oui, il y a de tout et de, oui.

Tawfik : Mais c’est les gens qui sont dessus quoi, après il faut, là pour le coup c’est vraiment dur de créer une communauté qui arrive à se donner des vrais conseils, sachant que pour la plupart c’est des gens qui mettent un premier pas, un premier pied plutôt, dans ce monde-là. Et donc c’est vrai que c’est compliqué d’avoir des retours très pertinents. Or si toi tu prends encore beaucoup plus de temps à vouloir animer ça, mais je sais que c’est du temps de dingue de gérer une communauté comme ça. Mais voilà, c’est ça, c’est plus ça en fait, c’est les interactions entre les gens de la communauté.

Gabriel : Ouais. C’est vrai, voilà, enfin tu as raison, moi je préfère prendre du temps sur trouver des bons investissements cryptos qu’animer. Et c’est vrai que le Telegram, il y aurait des choses à faire. Mais en fait, c’est marrant, Telegram est effectivement l’outil de prédilection dans la crypto, et chez moi, pour le club privé « Leonis », c’est vrai que les gens sont beaucoup moins actifs sur Telegram qu’ils peuvent l’être sur Facebook. Donc moi, je me suis entre guillemets adapté, et puis il y a des avantages à Facebook de pouvoir faire des Lives et tout. Mais c’est vrai que le Telegram, parfois je me dis : « Mais c’est quand même dommage, on a un super outil ».

Tawfik : En fait c’est un peu ce constat-là, c’est que le Telegram c’est pour les mecs qui sont cryptos déjà, qui ont de l’expérience, etc., et qui vont sur Telegram. Alors que les autres, c’est ton audience, tu vois, sur Facebook quoi. Donc, mais c’est pas plus mal au final.

Gabriel : Ouais. Cool, trop cool. Ecoute, merci beaucoup pour ces feedbacks, c’est hyper intéressant et important pour moi.