Action Google ($GOOG) : un bon investissement en 2019 ?

 

Salut les investisseurs malins ! J’espère que tu vas bien.

Je m’appelle Gabriel Jarrosson. Aujourd’hui, je vais te parler de l’action Google en bourse. Est-ce que c’est un bon investissement aujourd’hui ou pas ? Elle est quasiment à son point le plus haut et pourtant, évidemment, c’est Google. On va parler de tout ça.

Avant de commencer, si c’est ta première fois ici, ce n’est pas encore fait, je t’invite à cliquer sur le bouton « S’abonner » juste en dessous de cette vidéo, pour t’abonner à la chaîne YouTube « Leonis », ne rater aucune de mes vidéos dès que je les publie, et rejoindre plusieurs milliers d’investisseurs malins.

C’est parti !

L’action Google est en fait bien sûr maintenant l’action Alphabet, puisqu’en 2015 Google s’est renommé en Alphabet, et c’est une action qui est en bourse depuis 2004, depuis août 2004. Elle est rentrée en bourse à l’époque à 54 dollars. Aujourd’hui, elle est à 1150. Donc déjà, si tu avais acheté des actions Google en 2004, au moment de l’entrée en bourse, eh bien tu aurais aujourd’hui retourné plus de 20 fois ton argent. Il y a peut-être des gens ici qui ont acheté à ce moment-là. Si c’est le cas, bravo, mets-nous un commentaire pour qu’on t’applaudisse tous très fort parce que c’est déjà tellement extraordinaire. C’est un peu la même chose quand on voit l’action Amazon, si tu l’avais achetée au moment de l’entrée en bourse, je sais qu’il y a des gens qui l’ont fait et je pense qu’ils en sont évidemment ravis aujourd’hui.

Donc Google, évidemment, pas besoin de te le présenter, le leader mondial des moteurs de recherche. Et puis tu le sais, toute une galaxie de produits, toute une galaxie, tout un univers autour de ça. Notamment bien sûr, on peut citer YouTube sur lequel tu es en ce moment a priori, qui, je l’ai lu à l’instant, a rapporté plus de 15 milliards de dollars de recettes à Google l’année dernière. On peut bien sûr citer Android qui est, voilà, le géant, le leader mondial incontesté des operating systèmes sur mobile. Et puis tout un tas d’autres initiatives avec les Google Glass, avec les ballons dans l’espace pour faire internet à tout le monde, avec le projet Calico qui cherche tout simplement à doubler l’espérance de vie des êtres humains, etc., etc. Donc Google c’est évidemment une galaxie gigantesque. Et donc l’action n’a fait que monter, j’ai la courbe sous les yeux, tu peux la trouver dans Google en tapant « Action Google ». Elle n’a fait absolument que monter depuis 2004. Elle est à son point le plus haut. Et donc, comme toujours, eh bien on se pose la question : est-ce que ce n’est pas du tout le moment d’acheter puisque c’est au moment le plus haut ? Mais comme c’est Google, comme ça peut être le cas par exemple avec Amazon, on se dit : « Mais Google a tellement de très très bonnes années devant elle ». Alors « elle », je ne sais pas d’ailleurs pourquoi, l’action en tout cas, a bonnes années devant elle.

Il y a quand même un point sur lequel je veux attirer ton attention, c’est que le plus gros des revenus de Google, ça vient de la publicité. Et tu le connais probablement, quand tu cherches sur Google, eh bien il y a une publicités, ça s’appelait Google AdWords, ça s’appelle maintenant que Google Ads tout simplement. Et c’est les leaders incontestés de la publicité depuis quasiment 20 ans, ou depuis 15 ans. Donc ça, c’est un point très important, c’est une encore une fois la grosse majorité de leurs revenus, une écrasante majorité. Et Google représentait, à une époque, 90% du budget publicitaire en ligne de tout internet. Donc je ne sais pas si tu imagines, par ailleurs c’est complètement dingue. 90% de la publicité de tout internet, tous sites internet confondus, c’était Google. Aujourd’hui, ils ont un concurrent de taille, pas des moindres, que tu connais aussi probablement et dont j’ai déjà parlé sur cette chaîne je crois, il me semble, enfin si, j’en ai déjà parlé, c’est Facebook bien sûr. Et donc Google ils se prennent, ils se sont fait manger une énorme part du gâteau. Avant, toutes les pubs sur internet c’était Google ; aujourd’hui, il y a deux grands participants : c’est Google et Facebook. Qui des deux va l’emporter ? C’est une grande interrogation.

Alors il y a quand même aujourd’hui je trouve un avantage auprès de Google, et je t’en ai peut-être déjà parlé, c’est que la pub sur Facebook, elle vient interrompre l’utilisateur. Quand tu es sur Facebook, tu ne cherches pas forcément quelque chose, tu ne cherches pas forcément à acheter quelque chose, tu cherches à avoir des nouvelles de tes amis, à regarder des photos, machin et tous, les enfants de tes amis par exemple, où la soirée de la veille. Alors que sur Google, quand il y a une publicité, c’est sur une recherche que tu viens d’effectuer et tu es en train de chercher quelque chose. Donc si tu cherches sur Google « chaussures de sport », eh bien on sait qu’à ce moment-là tu es en train de chercher une chaussure de sport probablement pour l’acheter. Alors que tu es sur Facebook, tu scroll, et d’un coup tu vois une pub pour une chaussure de sport, eh bien c’est très très différent parce que ça t’interrompt. Donc en ce sens, il y a un énorme avantage pour Google.

Et pourtant, donc comme je te le disais, ils se sont fait manger une énorme énorme part du gâteau, je crois que c’est quasiment maintenant moitié-moitié le budget pub sur internet entre Google et Facebook. Ce qui est énorme, je ne sais pas si tu te rends compte les milliards et les milliards que Facebook a englobés, c’est génial, tant mieux pour eux. L’avantage de Facebook bien sûr, c’est que c’est beaucoup plus ciblé. Google, tu fais une pub, il y a une intention avec des mots, une recherche, mais il n’y a aucun ciblage, tu ne sais pas si c’est un homme, une femme, quel âge il a. Sur Facebook, tu peux targeter de façon extrêmement extrêmement extrêmement précise. Donc un peu un avantage des deux côtés. Et ça pose une vraie question, c’est que la part de marché de la publicité en ligne de Google n’a fait que baisser ces dernières années, et la part de marché de Facebook n’a fait qu’augmenter. Et donc, comme ça constitue une majorité des revenus de Google, est-ce que ce n’est effectivement pas annonciateur de quelque chose ? Alors je ne m’inquiète pas pour Google en général. Cela dit, si Google perd de plus en plus de parts de marché, eh ben bien sûr, les investisseurs peuvent s’inquiéter et le prix de l’action peut tout à fait baisser. Ce ne serait pas surprenant. D’ailleurs, l’action, là, stagne depuis un an, elle n’a quasiment pas bougé. Alors il y a eu, tu le sais, pas mal quand même de baisse sur les marchés américains ces derniers mois, notamment fin 2018. Donc c’est en partie lié à ça, ce n’est pas uniquement lié à Google en tant que tel. Mais je ne serais pas surpris que Facebook continue sa croissance et que donc vienne de plus en plus grignoter sur Google et peut-être vienne grignoter des parts de marché. Donc encore une fois, sans m’inquiéter pour l’avenir de Google en tant que société, ça peut faire baisser le prix de l’action.

Donc bien sûr, Google, à nouveau, ils sont au plus haut aujourd’hui, c’est difficile de s’inquiéter pour eux. Pourtant, voilà, est-ce qu’on est sûr que dans 20 ans, ils vaudront beaucoup plus qu’aujourd’hui ou pas ? Ça en revient, comme toujours avec nos histoires de bourse, à une question de conviction. Je pense qu’il y a des gens qui peuvent être convaincus qu’effectivement Google a encore une énorme marge de progression devant eux. Il y a des gens qui peuvent être convaincus de l’ inverse. Très honnêtement, en toute objectivité, effectivement c’est quand même difficile de dire du mal de Google, c’est une boîte qui a eu tellement de succès. Ça ne veut pas pour autant dire qu’on a raison à 100 %, peut-être qu’on se plante, et peut-être que, voilà. Il y a des boîtes qui, je le dis encore une fois, je peux dire sans inquiétude qu’ils ne vont pas se planter, ils ne vont pas fermer, mais le prix de l’action peut tout à fait baisser. On l’a vu avec Apple récemment. On disait : « Apple est inarrêtable, ils n’arrêtent pas », le prix montait montait montait. Et puis maintenant voilà, les investisseurs se sont inquiétés et il y a quand même une correction. Donc il peut éventuellement arriver ça avec Google. Effectivement ce n’est pas facile à dire en vidéo. Il y a quand même, je pense, vraiment des chances que ça continue de monter encore pendant très longtemps, je ne sais pas.

En tout cas, moi cette semaine, j’ai acheté une action et ce n’était pas du Google. Ça ne veut pas dire que je n’achète pas toujours au point le plus haut, ça peut être le cas. Mais pour Google, à titre personnel, j’attends un meilleur point d’entrée. J’ai acheté donc aujourd’hui une action qui me plaît beaucoup plus que Google, et je pense qu’elle a au moins autant de potentiel. Je ne peux pas dire plus de potentiel puisque Google a un potentiel évidemment absolument énorme. Une action qui a au moins autant de potentiel que Google. Si tu veux savoir bien sûr quelle action c’est, eh bien je te donne rendez-vous dans mon club privé « Leonis Bourse », le lien est dans la description. Le club « Leonis Bourse »,  c’est donc un nouveau club privé que j’ai créé en 2019, dans lequel je donne chaque semaine une nouvelle action U.S. ou européenne dans laquelle j’investis. Bien sûr, je m’intéresse beaucoup aux actions U.S. puisque, comme tu le sais, la bourse U.S. surperforme systématiquement la bourse française et les bourses européennes. Et donc je te communique chaque semaine cette information en t’expliquant mon raisonnement, pourquoi j’y crois sur le long terme, pourquoi c’est une action qui va nous faire gagner plein d’argent. Donc si ça t’intéresse, eh bien le lien est dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Dis-moi en commentaire ce que tu penses de l’action Google. Est-ce que tu es d’accord avec moi que c’est quand même l’une des plus belles actions qui existent et qu’elle a probablement un bel avenir devant elle ? Est-ce que tu penses que peut-être eh bien non ? Comme je l’ai dit, c’est bien sûr une possibilité. Est-ce que tu penses que là, on est peut-être à un point très haut, et comme ils se font grignoter des parts de marché, il y a peut-être une possibilité que ça baisse dans les prochains mois, dans les prochaines années ? Je serais ravi d’avoir ton avis en commentaire de cette vidéo. Si tu es arrivé jusqu’ici, merci d’être resté avec moi jusqu’au bout. Si la vidéo t’a plu, mets-moi un petit « like ». Si tu n’es pas encore abonné à la chaîne YouTube « Leonis », je crois que c’est vraiment le moment de le faire.

Moi, je te dis à très bientôt pour une prochaine vidéo. Et en attendant la prochaine vidéo, tu peux regarder une autre vidéo de moi qui est juste au-dessus de ma tête.

Ciao !