Action Snapchat en Bourse ($SNAP) : Un bon investissement en 2019 ?

 

Salut les investisseurs malins ! J’espère que tu vas bien.

Je m’appelle Gabriel Jarrosson. Aujourd’hui, je vais te parler de l’action Snapchat en bourse aux États-Unis. Est-ce que potentiellement c’est un bon investissement ou pas ?

Avant de commencer, si c’est ta première fois ici, je t’invite à cliquer sur le bouton « S’abonner » juste en dessous de cette vidéo, pour t’abonner à la chaîne YouTube « Leonis », ne rater aucune de mes vidéos dès que je les publie, et rejoindre plusieurs milliers d’investisseurs malins.

C’est parti !

Je pense que tu connais Snapchat, on en a énormément parlé il y a quelques années maintenant, et puis on en parle beaucoup moins aujourd’hui. C’est donc cette application bien sûr américaine de messagerie instantanée, avec notamment les messages et les photos qui disparaissent au bout de quelques secondes. Et tu le sais probablement, leur clientèle principale, ou en tout cas leur base d’utilisateurs principale, c’est les jeunes, c’est les millennials, et c’est même les très jeunes. Grosso modo, c’est les 13-20 ans. Les gens qui ont plus de 20 ans, en général, il y a, enfin ça dégringole énormément en termes d’utilisateurs, mais c’est les très très jeunes. Et tu le sais aussi peut-être, c’est bien sûr une population qui intéresse énormément énormément les boîtes parce que bien sûr c’est des gens qui sont en train de transitionner vers la vie adulte, qui sont en train de transitionner pour devenir des consommateurs, qui sont aussi des créateurs de tendances. C’est notamment avec cette population que Facebook a commencé parce qu’ils ont commencé, tu le sais, dans les universités. Alors c’était plus la tranche peut-être 18-25 que 13-20, mais je te dis 13-20 sur Snapchat mais c’est, voilà, c’est approximatif et il y a des un peu plus vieux qui l’utilisent. Pour la petite histoire, ce que je peux te dire c’est que mon petit frère qui est né en l’an 2000, et donc au moment où je fais cette vidéo il a 18 ans, bientôt 19, eh bien c’est un dingue de Snapchat. Il y passe absolument toute sa vie, il envoie des milliards et des milliards de messages. Et c’est assez drôle à observer. Bien sûr, ça me donne un petit coup de vieux puisque moi je fais déjà partie des gens pour qui Snapchat c’est un peu un truc fun quand c’est sorti mais aujourd’hui je ne l’utilise absolument plus du tout. Mais je peux te dire, voilà, que Snapchat n’est pas mort. Et on pourrait se dire : « Tu vois, Snapchat, ça fait deux ans qu’on n’entend plus parler, c’est n’importe quoi ». Pas du tout, c’est une boîte qui se porte assez bien.

Alors, on va parler bien sûr de l’action. Donc Snapchat entre en bourse en 2017, en mars 2017, donc il y a exactement deux ans. Alors bien sûr, très intéressant de voir que Snapchat, tu te souviens peut-être de ces histoires, a refusé des offres de rachat par Facebook à 1 milliard, puis par Google je crois à 2 milliards. Ils ont refusé systématiquement les offres de rachat. Notamment, c’est assez incroyable parce que c’est le fondateur qui a refusé ces offres, à l’époque il avait 25 ou 26 ans. Donc voilà, tu as 26 ans, on te propose un milliard, et tu dis : « Non merci, ça ne m’intéresse pas, je vais continuer mon truc ». Aujourd’hui, donc l’action vaut un tout petit peu en dessous des 11 dollars. C’est beaucoup beaucoup moins que quand elle a été introduite en bourse en donc mars 2017. Le jour de l’introduction, elle était à 27 dollars, aujourd’hui elle est à donc entre 10 et 11. Donc tu vois qu’elle a perdu presque un tiers de sa valeur. Et donc au moment de l’IPO, si tu avais investi dans Snapchat, eh bien aujourd’hui tu serais perdant. Bien sûr, ceux qui avaient investi avant dans le private equity aux États-Unis, ils sont eux probablement gagnants, surtout s’ils ont revendu à ce moment-là. Mais si tu avais acheté à cette époque-là, tu es perdant.

A l’inverse, ça veut bien sûr dire que si tu achètes aujourd’hui, eh bien tu achètes moins cher qu’au moment de l’IPO, et donc moins cher que tous ces gens qui à l’époque croyaient que c’était une super idée. Alors effectivement, ils ont eu le flair de faire leur IPO à un moment un petit peu où c’était la mode Snapchat, où tout le monde ne parlait que de ça. Et puis depuis, la mode est quand même pas mal passée. C’est là où tu vois que c’est intéressant de voir qu’il ne faut bien sûr pas investir dans les modes, dans les tendances, mais il faut bien investir dans les boîtes qui ont des forts fondamentaux auxquels on croit sur le long terme, d’accord ? Il y a récemment pas mal de projets que j’ai vu passés que je trouve qu’ils sont des tendances, quand on m’a demandé mon avis, j’ai répondu : « Voilà, je pense que c’est une mode », et c’est un peu ce qu’on voit avec Snapchat. Donc depuis mars 2017, l’action n’a fait quasiment que descendre. 2017, elle a terminé, en décembre, elle a terminé à 15 dollars, donc tu vois qu’elle était passée de 27 à 15, elle avait déjà perdu quasiment la moitié de sa valeur. Et puis elle est remontée en 2018 à 20. Et puis elle est redescendue, redescendue, redescendue, jusqu’à 6 dollars. Et elle a terminé même fin 2019, fin 2018 pardon, la fin d’année, comme tu sais que les bourses américaines sont, voilà, elle a terminé, là je vois le 21 décembre, elle était à 4 dollars 99. Donc elle est passée sous la barre des 5 dollars, ce qui est très très cher.

Et pourtant, et c’est pour ça que je t’en parle aujourd’hui, c’est là où ça devient marrant, c’est là où ça devient intéressant, depuis début janvier, l’action ne fait que remonter. Si tu regardes la courbe, c’est assez phénoménal. Ça baisse, ça baisse, ça baisse, et puis depuis le début de l’année, ça remonte. Et donc tu vois, on est repassé de 5 à, à un moment on est monté le 15 mars à 11.16 dollars, là on est à 10.94 aujourd’hui mais voilà. Ça sera publié d’ailleurs demain ou après-demain donc ça ne sera pas forcément 10.94, mais elle a donc depuis décembre doublé. Donc si tu avais investi 100 euros, eh bien aujourd’hui tu as 200 euros. Et des actions en bourse qui doublent en trois mois, il n’y en a quand même pas beaucoup. Alors qu’est-ce qu’il se passe avec Snapchat ? Est-ce que c’est un bon investissement ou pas ? Et pourquoi ça a augmenté ?

Alors j’ai creusé, j’ai regardé ce qu’il s’était passé. Et bien sûr, tu le sais, les boîtes en bourse elles annoncent leurs résultats de façon trimestrielle aux États-Unis, et il y a eu plusieurs, enfin des très bonnes annonces donc sur le dernier trimestre de 2018 et sur le premier trimestre de 2019. Notamment, la chose incroyable, c’est que la base d’utilisateurs est enfin stabilisée. Snapchat a perdu beaucoup beaucoup d’utilisateurs. Alors on sait bien sûr pourquoi, parce que d’une part la mode est un petit peu passée, et puis surtout, et c’est peut-être le plus important, ils ont été absolument honteusement, si je puis dire, copié par Facebook notamment avec Instagram, avec les story, etc. Et Instagram a voulu vraiment récupérer cette base d’utilisateurs de Snapchat. Et d’ailleurs, je pense qu’ils ont plus ou moins réussi leur pari puisqu’il y a beaucoup de gens qui ont abandonné Snapchat pour Instagram. Et puis ça reste dans l’écosystème en plus Instagram, Facebook, etc. Donc la base est enfin stable. Ils ont ce qu’on appelle les « Daily Active Users », c’est-à-dire les gens qui utilisent l’appli tous les jours. Tous les jours, c’est quand même un très fort engagement, 186 millions de personnes, et c’est mieux que ce qui était prévu par les analystes. Les analystes prévoyaient qu’ils perdent 1 million encore ce trimestre-là, et ils ont stabilisé. Ils n’en ont perdu aucun, ils en ont perdu donc un million par rapport à la dernière, mais aucun par rapport au trimestre d’avant, ils ont stabilisé à 186 millions.

Et, c’est là où c’est intéressant, les revenus, eux, augmentent de 36%, les revenus de la société donc qui sont bien sûr publicitaires. C’est la pub sur l’appli, exactement comme Facebook, etc. Et donc base d’utilisateurs stable et revenus qui augmentent, ça veut dire qu’ils arrivent à mieux monétiser, ça veut dire qu’ils ont des meilleures rentabilités pour les annonceurs, les annonceurs avaient plus de budget, et par utilisateur, ils arrivent à vendre plus cher. Donc ça, c’est très intéressant pour les investisseurs, pour toi et moi, pour les gens aux États-Unis, du Nasdaq, etc.,  parce que, enfin c’est le New York Stock Exchange en l’occurrence, ce n’est pas le Nasdaq mais voilà, parce que ça veut dire qu’ils viennent grignoter des parts de marché sur la publicité en ligne, qui est un marché absolument énorme et juteux, que tout le monde adore et qui est aujourd’hui dominé de très très loin par Google et par Facebook. Je t’en parlais récemment dans certaines vidéos. Eh bien, il y a bien sûr d’autres personnes, il y a Instagram, il y a Twitter qui sont des plus petits acteurs. Eh bien Snapchat vient aujourd’hui se placer comme un petit acteur de la publicité en ligne, mais avec donc un revenu qui augmente. La marge elle aussi augmente, et du coup bien sûr, la profitabilité de la société Snapchat est envisagée pour 2019. Snapchat, ils ont perdu 575 millions de dollars en 2018, donc ils ont perdu de l’argent, c’est une boîte qui n’a pourtant pas beaucoup de coûts fixes. Ils ont simplement leur appli. Mais entre tous leurs développeurs, tous leurs budgets comme publicité, etc., etc., eh bien malgré la pub qu’ils arrivent à engranger, eh bien ils perdent de l’argent, ils perdent 500 millions. Mais on voit une profitabilité possible puisque les revenus augmentent, la marge augmente, la base d’utilisateur est stabilisée, c’est-à-dire qu’ils vont pouvoir essayer bien sûr de continuer à la faire grossir maintenant puisqu’ils ne perdent plus d’utilisateurs. Et donc ça, c’est ça qui intéresse pas mal de monde.

Donc tout ça, c’est très très intéressant, et ça veut dire que peut-être il y aurait une reprise possible. Ça veut dire bien sûr que l’action peut continuer à monter. Si Snapchat continue sur cette bonne lancée, continue à stabiliser ses utilisateurs, et même maintenant qu’ils n’en perdent plus, ils peuvent essayer bien sûr d’en gagner des nouveaux, s’ils continuent à augmenter leurs revenus, à augmenter leur marge et leur profitabilité et à devenir effectivement rentable, notamment s’ils annoncent dans les prochains trimestres qu’ils sont effectivement rentables, le prix de l’action va augmenter, va même peut-être exploser. Alors, je dis « exploser », ça ne va pas monter à 200 dollars, mais il est à 10, il peut repasser à 20 ou 30 comme il l’était il y a quelques mois. Donc ça peut être un très bon investissement. A l’inverse, bien sûr, s’ils n’y arrivent pas, si les utilisateurs se remettent à décroître, si finalement les profits ne sont pas là, eh bien l’action pourra à nouveau chuter. Donc évidemment, je ne peux pas te le dire, je ne peux pas savoir à l’avance. C’est bien sûr une question de, presque de conviction, en tout cas voilà, d’un pari de : est-ce que Snapchat va y arriver ou pas ? Bien sûr, il y a beaucoup de gens qui pensent que non, c’est fini, c’est une mode. Et puis il y a des gens qui pensent que oui ça va repartir, bien sûr, c’est pour ça qu’ils achètent. Et encore une fois, moi j’aurais plutôt tendance à me dire : « Ce n’est qu’une mode », mais il ne faut pas sous-estimer ces petits jeunes, entre guillemets, qui voilà, qui utilisent Snapchat en permanence.

Pour terminer, ce que je voulais te dire, c’est qu’aujourd’hui du coup, la valeur de l’action, ça donne une valo à Snapchat de 14 milliards, et c’est une valo un petit peu élevée par rapport aux revenus. Les revenus 2018, au total c’est 1.2 milliard. Et donc il faudrait que ce soit à peu près trois fois plus pour donner cette valo de 14 milliards. Et les analystes pensent que ça peut prendre encore plusieurs années pour en arriver là. Donc voilà ce qu’il en est aujourd’hui. Ce qui veut bien dire que le prix aujourd’hui de Snapchat, il n’est pas seulement basé sur les revenus mais sur vraiment les espoirs de gains futurs. Et c’est le cas pour toutes les boîtes en bourse, mais là, c’est vraiment le cas. On le voit à nouveau, c’est démontré par ce calcul, les espoirs de gains futurs sont assez importants et c’est basé sur ça aujourd’hui.

Voilà pour l’action Snapchat. Alors si tu veux savoir si j’investis dedans ou pas, eh bien je te donne rendez-vous dans le club privé « Leonis Bourse ». Moi, cette semaine, aujourd’hui précisément, j’ai investi dans une action qui me plaît plus que Snapchat, je la trouve moins risquée, et en tout cas je pense que je vais gagner au moins autant et même probablement beaucoup plus d’argent avec cette action-là. Donc si tu veux savoir quelle action c’est en détail, eh bien je te donne rendez-vous dans le club privé « Leonis Bourse », le lien est juste en dessous. Dans ce club privé, eh bien chaque semaine, j’achète une nouvelle action. C’est souvent aux États-Unis parce que, bien sûr, c’est là où il y a énormément de potentiel de croissance, c’est bien sûr parfois également sur les bourses françaises ou européennes. Et chaque semaine, je te donne cette information. Bien sûr, libre à toi de me suivre ou pas, de m’imiter ou pas. Mais je te dis : « Voilà, moi j’achète telle action », et je t’explique bien sûr mon raisonnement, pourquoi j’y crois sur le long terme. Donc si tu veux rejoindre le club privé et investir dans les bonnes actions, celles en tout cas dans lesquelles moi j’investis et dans lesquelles je crois, eh bien le lien est juste en dessous dans la description. Et c’est une action qui n’est pas Snapchat mais qui, moi, me plaît plus. Donc je te donne rendez-vous bien sûr à l’intérieur du club privé.

Merci de m’avoir regardé jusqu’ici. Dis-moi en commentaire ce que tu penses toi de l’action Snapchat. Est-ce que tu penses qu’ils vont y arriver ou pas ? Si tu es arrivé jusqu’ici, j’espère que la vidéo t’a plu. Si c’est le cas, mets-moi un petit « like ». Bien sûr, si tu as aimé la vidéo, partage-là également. Et si tu n’es pas encore abonné à la chaîne YouTube « Leonis », je pense que c’est vraiment le moment de le faire.

Moi, je te donne rendez-vous dans une prochaine vidéo très bientôt, dans le club « Leonis Bourse ». Et en attendant, tu peux regarder une autre vidéo de moi juste au-dessus de ma tête.

Ciao !