Investissement responsable et solidaire : Le point sur la finance responsable

Salut les investisseurs malins, j’espère que tu vas bien, je m’appelle Gabriel Jarrosson, aujourd’hui, je vais te parler de l’investissement responsable et solidaire. Ça fait deux ans, que cette chaîne YouTube existe, et j’ai jamais parlé de l’investissement responsable et solidaire. Quand je me suis rendu compte de ça, je me suis senti tellement bête, et je m’en suis voulu, donc, on corrige ça tout de suite. Avant de commencer, si c’est ta première fois ici, si ce n’est pas encore fait, je t’invite à cliquer sur le bouton « S’abonner », juste en dessous de cette vidéo, pour t’abonner à la chaîne YouTube Leonis, ne rater aucune vidéo dès que je les publie, et rejoindre plusieurs milliers d’investisseurs malins.

C’est parti.

On est donc en septembre 2019, au moment où je fais cette vidéo, tu la vois peut-être plus tard, tu la vois peut-être maintenant, et c’est en ce moment, la rentrée de l’épargne positive, une initiative lancée par un collectif de plusieurs personnes, plusieurs entreprises, qui veulent se sensibiliser autour de l’investissement responsable et solidaire. Très concrètement, qu’est-ce que c’est que l’investissement responsable et solidaire? C’est l’investissement dans des entreprises, dans des organismes, dans des associations à un impact positif, sur le monde, et notamment, bien sûr, tout ce qui va concerner le climat, le changement climatique, et la lutte contre le réchauffement climatique, qui est causé par l’homme. Tu le sais, il y a plus aucun doute là-dessus, ça a été prouvé et démontré, même si Trump n’y croit pas, c’est d’ailleurs une preuve supplémentaire, donc, il y a tout un pan de l’économie, qui s’est intéressé à dire « Bon bah ok, nous, on est des financiers, nous, on a de l’argent des investisseurs, comment on fait pour avoir un impact ? »

Eh bien il y a tout un tas de communautés, et cette initiative notamment, donc la rentrée de l’épargne positive, veut faire la promotion de ce genre d’investissements, et il y existe en fait, beaucoup de dispositifs, ils sont assez sous-représentés sur cette chaîne, puisque j’en ai peu parlé, et c’est encore, une fois, quelque chose que je corrige tout de suite.

En tant qu’investisseur malin, qu’est-ce que tu peux faire, si tu le souhaites, pour investir dans l’investissement responsable et solidaire? Eh bien, il y a un certain nombre de dispositifs, qui te permet de soutenir des projets, qui sont green, qui ont un impact positif, qui sont non polluants, etc. Je te donne quelques exemples. Il y a notamment ce qu’on appelle les Green Bonds. Les Green Bonds, ce sont des obligations, émises par des entreprises qui sont vertes, qui sont certifiées. Il y a un certain nombre d’organismes, qui s’occupent de vérifier, que l’entreprise n’est pas une entreprise qui raconte des conneries pour se financer, mais qu’ils ont vraiment un impact positif, qui sont vraiment verts, qui sont vraiment non polluants, et donc, ces gens-là, peuvent se financer plus facilement, au travers de cette certification. Et donc, ils émettent ce qu’on appelle un Green Bond, c’est à dire une obligation green, une obligation responsable et solidaire, et donc, tu peux déjà, dans un premier temps, investir là-dedans.

C’est assez simple, tu peux en parler à ton banquier, tu peux faire sur Internet, il y a un certain nombre de sites qui te permettent de le faire, mais je précise que cette vidéo, est en fait une série de deux vidéos, et donc, dès la semaine prochaine, je te ferai une deuxième vidéo, je te parlerais d’un site en particulier, que j’ai découvert, et qui permet de faire ce genre d’investissements, et qui, bien sûr, est extrêmement intéressant, à impact positif, donc, si tu veux être sûr, de ne pas rater la vidéo de la semaine prochaine, évidemment, abonne-toi juste en dessous, et donc, il y a cette première possibilité.

Il y a bien sûr tout simplement, et ça tu le connais, tu en as entendu parler, le livret de développement durable, c’est tout bête, on se dit d’accord, je mets l’argent là, et qu’est ce qui se passe? En fait, c’est un dispositif créé par le gouvernement, et l’argent dans les livrets de développement durable, il sert tout simplement à financer des projets, des petites, moyennes, et grandes entreprises, dans ce secteur-là, dans ce domaine-là, qui ont un impact positif sur l’environnement. Alors c’est géré au niveau de la France, puisque c’est un dispositif qui a été créé par le gouvernement, et relayé bien sûr par les banques. Donc, c’est une grosse machine, tu as peut-être un petit peu moins d’impact, que si tu vas toi-même directement sur Internet, choisir les projets dans lesquels tu investis, mais c’est bien sûr tout à fait une possibilité.

Si ton argent dort sur ton Livret A, par exemple, j’en parle assez souvent, mais même si tu veux le laisser sur ton livret, que tu as besoin de liquidités, eh bien, au lieu de le mettre sur ton livret A, tu peux mettre sur ton LDD, Livret de Développement Durable. Il s’appelle aussi le LDDS, Livret de Développement Durable et Solidaire. Ça te permet tout simplement de faire travailler ton argent, donc, plutôt que de remplir ton Livret A, investi ton argent dans l’économie réelle, mais c’est une autre histoire.

Une autre possibilité, en tant qu’investisseur malin, très simple, c’est tout simplement ce qu’on appelle le « Désinvestissement. » C’est une vraie tendance, et c’est tout simplement, d’arrêter d’investir dans les industries qui polluent, dans les industries qui font du mal à la planète. Evidemment, l’exemple le plus classique qu’on peut citer, c’est les extracteurs de pétrole, les gens qui sont dans les premiers, et finalement émetteurs de gaz à effet de serre, qui sont les plus polluants, c’est les boîtes d’extraction, de raffinage, de vente de pétrole, d’essence, etc, etc, mais il y a plein d’autres choses.

Il y a tous les gens qui construisent les Pipelines, pour acheminer ce pétrole. Il y a le gaz de schiste, on a entendu parler, il y a tout un tas de boîtes, qui ne sont pas forcément hyper bonnes pour l’environnement, et encore, c’est vraiment très politiquement correct. Il y en a même qui sont vraiment horribles, et je te passe les marées noires, et les oiseaux, etc, c’est l’enfer, et donc le désinvestissement, c’est une vraie tendance. Alors tu vas me dire « Oui, mais moi, Gabriel, j’ai 3 pauvres actions en total, qui se battent en duel, ça ne compte pas. »

C’est vrai que, tout seul, tu auras moins d’impact que des géants. Il y a notamment le fonds souverain norvégien, qui est l’un des plus gros fonds souverains, je crois que c’est le grand fonds souverain d’Europe du Nord, quasi sûr que c’est le fonds norvégien, qui était à la base, issu des revenus du pétrole du pays, et qui maintenant, est diversifié. Ils ont annoncé qu’à l’horizon de 2022, ils allaient se désinvestir entièrement du secteur pétrolier, et donc ça va représenter 31 milliards de Dollars en moins. Alors tu te dis « Bon bah moi, avec mes 3 pauvres actions au total, ça vaut pas le coup. » Eh bien, c’est faux. C’est comme d’habitude, c’est comme le tri sélectif, si tu, toi-même, agis, si tout le monde agit individuellement, eh bien, collectivement, tous ensembles, avec les milliers d’investisseurs malins sur cette chaîne, eh bien on pèse dans l’économie réelle, on a un impact, une voix, donc ce n’est pas avec le raisonnement « puisque je suis seul, je ne vais pas le faire », ce n’est pas comme ça qu’on fait.

D’ailleurs, j’espère que tu tries et que tu recycles, je pense que tu le fais, moi, je le fais et je constate que la majorité des gens le font, parce qu’ils se disent « Bah super, si tout le monde raisonne comme ça, que personne ne le fait, on va aller nulle part, donc autant le faire. »

C’est pareil avec le désinvestissement, c’est pareil avec les Green Bonds, c’est pareil avec le FDD, même si t’as 50 euros, 100 euros, 1000 euros, mais même si t’as 100 euros, c’est très bien, c’est un geste. Si chaque Français donnait 100 euros à un projet vert, eh bien, je te laisse faire le calcul de tête, mais tu vois les sommes, qui peuvent être mises en jeu. Donc voilà pour l’investissement responsable et solidaire, Investissements Green. Je voulais vraiment corriger, le fait de ne jamais avoir fait de vidéo, je trouve ça…voilà, je m’en veux. Mais c’est bon, c’est corrigé.

Encore une fois, semaine prochaine, je te ferai décorer une plateforme hyper sympa, qui permet d’investir dans des projets qui ont du sens, et vraiment d’investir directement, concrètement, ton argent sur Internet, donc abonne-toi, pour recevoir cette vidéo! Tu peux même mettre activer la petite cloche, à côté du bouton « S’abonner », comme ça, je mets une vidéo en ligne, tu reçois une notification, et tu es sûr de ne pas la rater.

Dis-moi en commentaire, ce que tu penses de l’investissement responsable et solidaire. Est-ce que tu es, avant tout, dans l’investissement pour du revenu, du revenu, du revenu, du fric, du fric, du fric, ou est-ce que t’es aussi là, pour avoir un impact? Moi, je parle à beaucoup d’entre vous par mail, par téléphone, et j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de gens, qui veulent aussi avoir un impact. Bien sûr, l’investissement solidaire n’est pas toujours le plus rentable, il existe de l’investissement solidaire qui est rentable et là, c’est la cerise sur le gâteau, il a la réputation d’être moins rentable, et je pense que c’est une réputation qui est véridique.

Je pense que les investissements les plus rentables, sont pas forcément les plus greens, les plus écologiques, les plus responsables et solidaires, mais on peut allier les deux. Dis-moi, quel est ton profil? Encore une fois, j’ai eu l’impression que parmi les investisseurs, que j’avais la chance de rencontrer, parmi tous les investissements, il y avait beaucoup de gens qui voulaient un impact, dis-moi si c’est ton cas, ça me permet de jauger. Est-ce qu’il faut que je fasse plus de vidéos sur ce sujet-là, par exemple, ou pas, c’est intéressant, et dis-moi si que tu as déjà investi dans le green ou pas, dis-moi ça en commentaire.

Merci d’avoir regardé la vidéo jusqu’au bout. Si elle t’a plu, aime la, partage la, si tu n’es pas abonné à la chaîne YouTube Leonis, c’est le moment de le faire, bien évidemment. Partage ces vidéos avec quelqu’un qui s’intéresse à l’investissement green, qui ne sait pas exactement comment faire, je t’ai donné quelques recettes extrêmement, extrêmement simples. Évidemment, à la semaine prochaine, pour la vidéo suivante de la série, en attendant la prochaine vidéo, tu peux regarder une autre vidéo de moi, au-dessus de ma tête.