Taux d’intérêts négatifs = Pourquoi c’est une opportunité pour toi ?

Salut les investisseurs malins, j’espère que tu vas bien. Je m’appelle Gabriel Jarrosson et aujourd’hui je voudrais te parler des taux d’intérêt, qui sont incroyablement bas, qui sont parfois négatifs. Tu en as probablement entendu parler, on parle beaucoup, beaucoup de ça, ces dernières semaines, même ces derniers mois, et je voudrais te dire pourquoi, selon moi, c’est une opportunité pour toi, investisseur malin, et comment tu peux en tirer profit. Avant de commencer, si c’est ta première fois ici, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à cliquer sur le bouton « S’abonner », qui est juste en dessous de cette vidéo, pour t’abonner à la chaîne YouTube Leonis, ne rater aucune de mes vidéos dès que je les publie, et rejoindre plusieurs milliers d’investisseurs malins.

C’est parti !

Tu le sais, si tu suis un tout petit peu l’économie, les taux d’investissement sont anormalement bas. Il y a la FED, qui ne cesse de les maintenir bas, on attend qu’ils les remontent, ils ne remontent pas, ils les baissent, ça fait des années maintenant que ça dure, et ça inquiète tous les économistes, ça inquiète beaucoup de gens, du milieu de l’investissement, tous les gens qui sont dans le business de près ou de loin, on va dire en tout cas tous les économistes, tous les gens qui s’intéressent à ça, qui disent « ce n’est pas normal, on va au-devant d’une énorme crise, il faut absolument que les taux remontent », les taux vont remonter, en fait ils continuent de baisser, qu’est ce qui se passe, ce n’est pas normal et ils tournent en boucle sur le « ce n’est pas normal », depuis des semaines et des mois. Moi en tout cas je suis un peu tout ça, et voilà ils ne parlent que de ça. Les risques que ça pose, le Japon qui a fait pareil, mais en même temps en fait on n’est pas dans les mêmes conditions que le Japon, donc qu’est-ce que ça va donner, etc, et on parle notamment de la dette allemande.

Donc tu le sais peut être à nouveau, si tu as suivi l’économie, aujourd’hui les taux d’intérêt allemands sont négatifs, c’est à dire que si tu prêtes ton argent à l’Allemagne, eh bien je crois qu’on est à moins 0 4% à peu près, donc si tu prêtes 100 euros à l’Etat allemand, eh bien ils vont te rembourser seulement 99,6 euros. Ils vont te rembourser moins que ce que tu leur as prêté, ce qui est évidemment l’inverse d’un prêt, puisque le principe d’un prêt et d’un taux d’intérêt, c’est que tu prêtes ton argent et en échange tu es rémunéré.

Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est très simple, ça veut dire que les gens sont prêts à payer pour que leur argent soit en sécurité. Les gens ont peur de tout un tas de choses, ils ont peur que leur argent perdre de la valeur, qu’il y ait une crise financière, beaucoup de gens ont peur d’une crise financière imminente, je vais d’ailleurs sûrement faire une vidéo également à ce sujet-là, donc ils se disent, bah s’il y a une crise financière le truc le plus safe, c’est la dette allemande. Les Allemands, c’est des bons gestionnaires, ils ont toujours remboursé leurs dettes et donc, quitte à perdre quelques pourcents, je vais mettre mon argent en Allemagne, et au moins je suis sûr de le conserver. D’accord, donc très concrètement, c’est une aversion au risque énorme, de la part des marchés, de la part d’énormément d’investisseurs et d’institutions financières, qui disent « on est prêt à sacrifier un petit peu d’argent, quitte à ce que notre argent perde en valeur, on met 100, on récupère 99,6, mais pour être absolument sûr et certain de le récupérer ».

C’est une aversion au risque extrêmement importante. Les gens ne veulent pas prendre de risques, et donc c’est quelque chose qui est en train de se propager. De plus en plus de personnes sortent des marchés financiers et vont vers ces placements à taux d’intérêt potentiellement négatifs, notamment les bons du trésor allemands. Qu’est-ce que ça veut dire donc, c’est que plus personne ne veut prendre de risques.

Alors nous, on est des investisseurs malins sur cette chaîne, tu le sais, on aime prendre des risques, on aime prendre des risques mesurés, mais on sait aussi que la seule façon de gagner de l’argent, c’est de prendre des risques, si tu n’acceptes pas de prendre des risques eh bien tu ne peux pas gagner de l’argent. C’est pour ça bien sûr, qu’il ne faut investir qu’avec l’argent que tu es prêt à perdre. Mais un investissement pas du tout risqué, c’est un investissement qui ne rapporte pas, le risque et la rentabilité sont liés en investissement, comme on en a souvent parlé sur cette chaîne, et comme on le voit avec l’histoire de l’Allemagne, tu es absolument sûr de revoir ton argent, quoique d’ailleurs, ça pourrait se discuter, mais en échange de ça, eh bien tu paies. Donc les marchés financiers se détournent du risque, et ne veulent plus prendre de risques, veulent des choses safe.  Qu’est-ce que ça veut dire ?

Eh bien ça veut dire que les marchés notamment boursiers, donc la bourse, ça peut être éventuellement les startups, vont avoir besoin d’avoir des rendements d’autant plus importants, pour intéresser les investisseurs. C’est à dire que pour qu’un investisseur lambda, qui décide, « Ok, finalement je ne vais pas mettre tout mon argent sur la dette allemande, et je vais mettre un petit peu de mon argent dans l’économie réelle, en bourse par exemple », eh bien il faut que l’appât du gain, que le potentiel de gain, soit assez important, et donc cela veut dire que automatiquement,  et on le voit dans les marchés boursiers qui sont relativement désinvestis depuis plusieurs mois, c’est à dire qu’il y a beaucoup de personnes qui sortent leur argent, pour intéresser les investisseurs ils vont devoir proposer des rendements plus importants. Alors qu’est-ce que ça veut dire ? Ce n’est pas forcément eux qui choisissent des rendements plus importants, mais déjà ça veut dire qu’ils peuvent choisir de verser plus de dividendes. Les investisseurs peuvent se dire « Si cette action-là elle verse tant de dividendes, c’est tellement intéressant que on va l’acheter ». Je te donne un exemple. Aujourd’hui Amazon ne verse pas de dividende, beaucoup de gens s’intéressent  à l’action Amazon, et si à un moment donné, Amazon dit « Il n’y a pas assez de gens en bourse qui achètent notre action, voilà, on se met à verser des dividendes ». Donc il y a plein de gens qui disaient, ah bah je voulais là jouer safe, je voulais là jouer sécurisé, avec la dette allemande,  mais comme Amazon me propose une dividende en plus, d’être Amazon, et d’avoir du potentiel, eh bien ok, dans ce cas-là je « craque ».

Mais ce n’est pas à des achats impulsifs comme on pourrait craquer en faisant du shopping évidemment, mais je craque et je décide que, bon ça vaut le coup de prendre le risque d’Amazon, parce que en plus du risque que je prends, il y a quand même une dividende qui vient me rémunérer. De même, ce que l’on appelle les entreprises aristocrates, les actions aristocrates, qui rémunèrent en dividendes, eh bien peuvent décider d’augmenter le prix de leurs dividendes, pour dire « On va intéresser les investisseurs sur les marchés ». Donc la bourse et le marché traditionnel, pour intéresser les investisseurs qui se détournent de ces types d’investissement, doivent proposer des rendements plus élevés. De même que les startups qui sont beaucoup plus risquées que la bourse, proposent aux investisseurs des rendements beaucoup plus élevés, et c’est pour ça qu’il y a des investisseurs qui décident de prendre ce risque, pour avoir une récompense, un gain plus important. C’est ce qu’on fait bien sûr dans mon club privé, et si ça t’intéresse, regarde la description et tout ce qui va avec.

Donc c’est ça que je voulais te dire, pourquoi c’est une opportunité pour tout investisseur malin, et bien si tu décides de ne pas faire comme les marchés, de ne pas faire comme les gestionnaires de fonds, qui sont frileux, qui sont peureux, et qui veulent avant tout, assurer leurs arrières, si tu décides de risquer ton argent dans l’économie réelle, eh bien l’économie réelle va te proposer une meilleure rentabilité, et qui va en augmentant, pour être capable d’intéresser.

La conclusion, le point que je voulais faire dans cette vidéo, c’est que les marchés financiers vont être obligés de proposer des rentabilités plus importantes, plus élevées, dans les mois, dans les années qui viennent, pour continuer d’intéresser un certain nombre d’investisseurs, face à tous ces investisseurs qui vont sur de la dette bien sûr. Pourquoi, quel rapport avec les taux d’intérêt ? Évidemment, ils avaient placé leur argent sur des obligations, et les obligations ne rapportent plus rien, donc ils vont vers des bons du trésor sécurisé, mais ils ne veulent pas aller vers l’inconnu.

Donc c’est le moment d’entrer bien sûr sur les marchés, c’est ça qu’il faut tirer comme conclusion. Et c’est ça que personne ne te dira sur les plateaux télé, que personne ne te dira à la radio, ou dans la presse économique, puisque tous ces médias sont remplis d’économistes peureux, frileux, qui ne veulent pas prendre de risques. C’est le moment d’entrer sur les marchés financiers, bien sûr c’est risqué, c’est normal, et tant mieux que ce soit risqué, ça veut dire que ça va rapporter.

Donc si tu veux investir avec moi sur les marchés boursiers, j’investis notamment essentiellement sur les marchés américains, parce que comme tu le sais, c’est les marchés qui rapportent le plus, eh bien je te donne rendez-vous dans le club Leonis bourse, le lien est dans la description juste en-dessous. Dans les bourses, chaque semaine, j’achète une nouvelle action à fort potentiel, et je te donne l’information en te disant pourquoi j’achète cette action à ce moment-là, pourquoi elle m’intéresse, et pourquoi je crois qu’elle va monter et qu’on va gagner de l’argent. Je te donne cette info une fois par semaine, dans le club, le lien est juste en dessous, tu es bien sûr le bienvenu, n’hésite pas à le rejoindre, si tu veux profiter des taux d’intérêt bas, pour rentrer sur le marché et gagner de l’argent.

C’est tout pour cette vidéo, dis-moi ce que tu en as pensé, d’accord pas d’accord. Alors évidemment, je ne suis pas économiste, et il y a des points macroéconomiques plus importants qu’il faudrait prendre en compte en parlant de ça, donc je ne veux pas faire de cette vidéo un cours d’économie, loin de là. Je voulais simplement faire la corrélation entre les deux points, et ça s’arrête là. Il y a peut-être certains points que tu voudrais que j’aborde, si c’est le cas n’hésite pas à me le suggérer en commentaire, je peux bien sûr faire une vidéo à ce sujet-là. Encore une fois, le but n’est pas que cette chaîne devienne un cours d’économie, mais pourquoi pas de parler un petit peu de macroéconomie, quand c’est possible et quand ça s’y prête. Donc si la vidéo t’a plu, aime la, partage la avec quelqu’un qui s’intéresse, si tu n’es pas encore abonné à la chaîne You Tube Leonis, c’est évidemment le moment de le faire, qu’est-ce que tu attends. Moi je te dis à très bientôt pour une prochaine vidéo, en attendant la suivante, tu peux regarder une autre vidéo de moi au-dessus de ma tête.